Les fonds propres

Il faut amener 15 à 20% de fonds propres

Valeur du bien fr. 1′000′000.-

Frais d’achat 5% (variable selon les cantons) fr. 50′000.- à payer séparément

Valeur total fr. 1′050′000.-

Fonds propres 20% – fr. 210′000.-

Crédit fr. 840′000.-

Les fonds propres peuvent être constitués de

  • votre épargne
  • vos titres
  • du montant disponible sur votre 2ème pilier
  • de fonds de votre 3ème pilier
  • prêt familial
  • apport de terrain ou une garantie sur un bien immobilier que vous possédez.
  • Vous pouvez également bénéficier d’un cautionnement d’une tierce personne.

Lors de l’achat d’un bien immobilier, il y aura les frais de notaire et les droits de mutations : exemple Canton de Vaud : droits de mutation 3,3% (impôts à payer sur la transaction immobilière) + frais de notaire (entre 1,5%, 1,7%) soit un total de 5%. Certaines banques permettent d’ajouter ces frais au prix de l’objet, comme suit : valeur de l’objet 100% + frais d’achat 5% = total 105%, fonds propres du client 20% de cette valeur. Attention : cette pratique a tendance à disparaître et il y a de moins en moins de banques qui acceptent ce mode de faire. De plus, les établissements de crédits ne sont pas toujours d’accord avec la valeur de l’objet annoncée et si le client veut vraiment acheter l’objet en question, il devra peut-être ajouter plus de fonds propres. Nous entendons par fonds propres l’argent disponible du client, ainsi que le retrait LPP. Il faudra également créer les cédules hypothécaires pour offrir les garanties nécessaires à la banque pour le crédit que vous obtiendrez.

Aide cantonale canton de Vaud
Il existe également une aide cantonale pour l’achat d’objet jusqu’à 1 mio. Cela consiste à cautionner une partie des fonds propres que vous ne possédez pas. Vous pouvez nous contacter pour en savoir plus.

Frais de transaction canton de Genève
les frais sur le droit d’enregistrement (Casatax) permettent des économies substantielles selon le montant des transactions. Jusqu’à fr. 500′000.-, l’impôt de 3% est supprimé. Le droit d’enregistrement sur les hypothèques est réduit de moitié, soit 0,6825%. Pour les transactions de fr. 500′000.- à fr. 1′154’229.-, un montant forfaitaire de fr. 17′765.- est déduit de l’impôt de 3% du montant de la transaction. Le droit d’enregistrement sur les hypothèques est diminué de moitié, soit 0,6825%. Pour les transactions de plus de fr. 1′154′229.-, il n’y a aucun changement, à savoir que vous payez l’impôt 3% sur la transaction, que le droit d’enregistrement sur l’hypothèque est de 1,365%, plus les frais de notaire. Ces gains sont acquis, mais attention car vous payerez plus d’impôts si vous vendez avant 5 ans en ayant bénéficié de cet avantage. Si nous prenons en compte les frais susmentionnés ainsi que les frais de notaire, à savoir l’émolument au Registre Foncier perçu sur transfert de propriété et l’émolument du notaire, il faut compter 4% pour les frais globaux et environ 3% sur les objets bénéficiant du Casatax. S’il faut créer une cédule hypothécaire, afin de la remettre à la banque pour obtenir le crédit bancaire, comptez 2,5% de frais du montant de l’hypothèque, voire 2% si vous bénéficiez du Casatax. Ce sont également des frais globaux.

Vous pouvez consulter le site internet  sous   www.notaires-genève.ch/fr/calc afin de  calculer  les frais de : – promesse de vente, acte de vente, création/augmentation de la cédule hypothécaire.